Foire aux questions

Etre travailleur social

La présente Foire aux questions (FAQ) propose une série d'interrogations qu'un candidat peut se poser à l'heure de choisir une orientation vers le travail social. La présente liste n'a pas la prétention à l'exhaustivité. Elle rappelle certains grands principes des étapes de sélection et précise des modalités plus spécifiques à l'ESTES.

Que faire pour devenir travailleur social ?

Avant d'entrer en formation dans une école de travail social en France, il faut passer un concours d'entrée. La réussite aux épreuves du concours (écrit et oral) vous place sur une liste d’attente à entrer en formation. Pour cela, afin de s'y inscrire vous pouvez soit télécharger le dossier de candidature sur notre site, soit retirer le dossier auprès de l'ESTES.

Entrer dans une école de formation au travail social

Admissibilité et admission

Qu’est-ce que l’épreuve d’admissibilité ?

L’épreuve d’admissibilité désigne la première épreuve du processus d’entrée en formation. Elle consiste en une épreuve écrite (synthèse et commentaire argumenté) à laquelle il faut avoir une note supérieure ou égale à 10. La réussite à l’épreuve d’admissibilité donne la possibilité de se présenter à l'épreuve orale d’admission.

Qu’est-ce que l’admissibilité commune ?

L’admissibilité commune désigne un dispositif d’entente entre différents centres de formation au travail social qui reconnaissent l’épreuve écrite réalisée dans un autre centre du réseau. Les candidats qui se présentent à l’épreuve d’admissibilité (épreuve écrite) à l’ESTES peuvent, en cas de réussite, postuler dans un établissement tiers en Alsace (EDIAC Formation, CFEJE Mulhouse, ISSM) ou dans un établissement du réseau UNAFORIS partenaire du dispositif d’admissibilité commune.

Qu’est-ce que l’épreuve d’admission ?

L’épreuve d’admission consiste en un entretien individuel conjoint avec un psychologue et un professionnel diplômé du travail social en lien avec le souhait de qualification du candidat. Un candidat assistant de service social réalisera son entretien avec un assistant de service social diplômé.

Consultez le règlement d’admission de chaque centre de formation pour connaître les diverses modalités qui peuvent survenir dans certaines situations (entretiens simultanés, épreuve de groupe, etc.).

J’ai été déclaré(e) reçu à l’épreuve d’admission. Que se passe-t-il à présent ?

Le candidat est déclaré admissible à l'épreuve orale si la note du psychologue et du professionnel sont égales ou supérieures à 10. La recevabilité du candidat place celui-ci sur une liste de recevabilité. En fonction des quotas d’admission accordés par la Région pour l’année en cours, les candidats en tête de liste sont déclarés « admis », les autres, classés par ordre de mérite, sont placés sur liste d’attente.

Je suis déclarée « admis(e) ». Que faire ?

Si vous êtes « admis » à entrer en formation, l’ESTES vous demandera de confirmer votre entrée en formation en finalisant votre inscription administrative. La réception de vos frais d’inscription (admission administrative et scolarité) vous inscrira définitivement sur la liste des admis pour la filière à laquelle vous avez postulé.

Si vous êtes « admis » et que pour une raison de force majeure (ex. vous êtes bachelier et n’avez pas réussi les épreuves du baccalauréat) vous ne pouvez pas entrer en formation à la prochaine rentrée, vous avez la possibilité de demander un report d’entrée en formation d’une année, tout en gardant le bénéfice de l'admission.

Je suis sur liste d'attente. Que se passe-t-il à présent ?

Un candidat placé sur liste d'attente ne peut entrer en formation que si un candidat qui le précède se désiste ou sollicite un report d'entrée en formation. En fonction de votre positionnement sur la liste d'attente vous ne pourrez entrer en formation que si le service d'admission vous contacte et vous déclare "admissible". Si vous êtes "admis" vous pouvez soit entrer en formation, soit demander un report d'entrée en formation. Si vous n'êtes pas déclaré "admis" pendant la session en cours, vous perdez les droits acquis pour entrer en formation et devrez vous présenter une nouvelle fois l'année suivante à l'ensemble du concours.

Quelles sont les conditions de prise en charge fixées par la Région Grand Est ?

Depuis le 1er janvier 2016, la Région Grand Est (Alsace Champagne-Ardenne Lorraine) assure le financement des formations sanitaires et sociales. Les informations ci-dessous sont données à titre indicatif et sous réserve d'être confirmées par la Région Grand Est.

Les formations sanitaires et sociales sont subventionnées par la Région Grand Est. Le public éligible au financement :

  • les jeunes en poursuite d’études, c'est-à-dire qui ont terminé leur scolarité moins de 2 ans avant l'entrée en formation
  • les demandeurs d’emploi dont la situation ne résulte pas d’une démission intervenue entre la date de clôture des inscriptions au concours et l’entrée en formation, à 3 exceptions :
    • Les personnes en contrat aidé (contrat unique d’insertion (CUI), emploi d’avenir, Contrat initiative emploi (CIE), contrat d'accompagnement dans l'emploi (CAE), etc.) qui interrompent leur contrat pour entrer en formation ne sont pas considérées comme démissionnaires.
    • Les personnes occupant un emploi au moment de la clôture des inscriptions au concours dont la durée hebdomadaire ne dépasse pas 18 heures peuvent bénéficier d’un financement régional bien qu’ayant démissionné.
    • Les salariés contraints de déménager pour suivre un conjoint.
  • les parents au foyer, sans activités professionnelles depuis au moins 3 ans avant l'entrée en formation et qui reprennent leurs études ;
  • les personnes en contrat à durée déterminée (CDD) dont le contrat s'arrête avant la rentrée ou au maximum dans le mois qui suit le début de la formation.

Le financement est valable quels que soient l’âge et le lieu de résidence de la personne.

Toutes les situations qui ne correspondent pas aux situations décrites ci-dessus ne sont pas éligibles au financement régional. Sont donc exclues les personnes qui démissionnent (sauf cas listés plus-haut), qui prennent une disponibilité, un congé sans solde, un congé formation, un congé sabbatique ou un congé parental.

 

Fausses idées sur l'entrée en formation

Plus je suis jeune, moins j'ai de chances pour entrer en formation. FAUX!

L'entrée en formation requiert une maturité humaine, une motivation et une appétence pour les métiers du social, le fait de partager les valeurs du social, la volonté de découvrir et connaître les institutions et bénéficiaires du social, la curiosité intellectuelle de s'informer sur les compétences requises par le métier visé.

Seules les personnes ayant suivi une préparation au concours peuvent passer avec succès les épreuves de sélection. FAUX!

Prendre part à une préparation au concours peut aider certains candidats à l'entraînement à l'épreuve écrite. Celle-ci toutefois n'est pas obligatoire, pour peu que le candidat fasse preuve d'intérêt et de curiosité pour bien préparer sa démarche et être en mesure de motiver son choix. Une attention à l'actualité sociale, une découverte des référentiels de compétences métiers, une lecture attentive des dispositifs de formation sont autant d'occasion pour se préparer aux épreuves d'admissibilité (épreuve écrite) et d'admission (épreuve orale). En fonction des candidats, certains auront peut-être intérêt à travailler leurs compétences à l'écrit, d'autres au contraire de s'entraîner à organiser leurs idées dans un entretien à l'oral. N'hésitez pas à solliciter un professionnel du travail social pour être en mesure de mieux vous orienter.

Si je suis sur la liste d'attente, non seulement je n'ai guère de chance d'être appelé mais j'aurai en plus des difficultés suivre la formation. FAUX!

Etre sur liste d'attente ne signifie nullement pour vous que vous aurez plus de difficultés à suivre la formation. La liste d'attente est un classement qui hiérarchise les candidats en fonction des notes obtenues à l'épreuve orale. L'établissement de formation fait soit entrer une personne dans le cadre des places financées par la Région (quotas), soit parce que celle-ci a pu bénéficier du financement de sa formation par une autre voie (ex. employeur, apprentissage). Indépendamment de votre position sur la liste d'aptitude, si vous ne pouvez pas entrer en formation parce que le nombre des places prises en charge par la Région sont prises, vous pouvez toujours chercher un employeur susceptible de vous prendre par la voie d'apprentissage (pour les moins de 26 ans).

Si j'ai échoué à l'épreuve d'admissibilité et/ou d'admission, c'est que je ne suis pas fait(e) pour être travailleur social. FAUX!

L'épreuve écrite d'admissibilité vise à vérifier que vous avez les capacités à suivre des études supérieures. Elle vient confirmer votre niveau de fin d'études secondaires et vérifier, à travers un exercice littéraire (résumé, commentaire) vos motiviations pour les métiers du travail social (valeurs, culture générale).

L'épreuve orale d'admission vise à confirmer en présence de professionnels vos motivations et l'argumentation de votre orientation. La note obenue à l'écrit ne présage en rien des résultats que vous pouvez obtenir dans le cadre d'un entretien oral. Dans les deux situations, il est préférable de se préparer par avance et de s'informer sur le métier envisagé et les modalités de formation mises en place par l'établissement de votre choix.

Si vous n'avez pas pu passer avec succès l'une ou l'autre des épreuves, ou si vous étiez sur la liste d'attente mais n'avez pas été appelé(e) par l'établissement de formation, pourquoi ne feriez-vous pas une année de service volontaire européen? Si vous avez de bonnes connaissances en allemand (B2), l'ESTES eut vous aider à trouver un stage en Allemagne dans l'attente d'entrer en formation à l'ESTES ou au sein d'une école en Allemagne. Dans ce cas, merci de contacter la direction des études de la formation initiale pour plus de renseignements.

Bonnes raisons pour étudier à l'ESTES

Une ingénierie de formation qui répond aux exigences de l'enseignement supérieur en Europe et qui partage les critères qualité du travail social international.

Depuis septembre 2013, l'ESTES propose un parcours de formation permettant l'accumulation de crédits européens sous forme de modules capitablisables. Chaque module est constitué d'unités d'enseignement composées de temps de formation pratique (stage) et théorique (cours, sessions, options contributives).

Une école ouverte sur l'international et qui propose un parcours modulaire et semestriel favorisant la mobilité, l'autonomie et la responsabilité dans l'apprentissage

L'ESTES soutien et encourage les étudiants en travail social à renforcer leurs compétences en langue (anglais, allemand), à intégrer des parcours de mobilité dans leur cursus individualisé (stage à l'étranger, voyage d'étude, rencontres transfrontalières), à être force de proposition dans le cadre de la vie associative étudiante et/ou parcours de professionalisation.